Buuz de Mongolie, ravioli vapeur à la viande

Le buuz est la spécialité culinaire et emblématique de la Mongolie : un gros ravioli, ou plutôt une boulette de viande recouverte de pâte à ravioli qui se cuit à la vapeur. Pour les connaisseurs, ils ressemblent fort aux momos tibétains/népalais.

Pour 4 personnes

La pâte
450 g de farine de blé
50 g de farine de riz
250 ml d’eau tiède
Une pincée de sel
+ un peu d’huile

Mélanger la farine, le sel et l’eau tiède dans un saladier. Pétrir jusqu’à obtenir une boule élastique. La laisser reposer une heure à température ambiante.

La farce
2 oignons
2 gousses d’ail
500 g de viande hachée (traditionnellement du mouton ou du yak (demandez à votre boucher 😉 ), sinon bœuf, agneau, veau)
Du cumin
Sel et poivre

Préparer la farce à l’avance, les parfums et saveurs pourront ainsi se mélanger.

Hacher l’ail et émincer les oignons. Mélanger la viande aux aromates et épices, avec les mains dans un grand saladier. Ajouter si besoin un peu d’eau pour que les ingrédients se lient entre eux. Réserver.

S’huiler les mains. Prendre la pâte et former des boules. Les étaler chacune au rouleau, d’un diamètre de 8 cm environ. On peut aussi utiliser un cercle ou emporte-pièce ou encore un bol.

Déposer la farce au contre des disques. Fermer le ravioli en pinçant les extrémités vers le haut et formant le pliage caractéristique.

Porter de l’eau à ébullition dans un faitout. J’utilise un couscoussier. Déposer du papier sulfurisé perforé afin d’éviter que les raviolis ne collent sur le fond. Déposer les buuz, mettre le couvercle et les cuire à la vapeur pendant 20 minutes. Déguster bien chaud avec une petite sauce relevée et des crudités par exemple.

Articles recommandés